logo


Si vous avez exercé pendant au moins douze mois une activité professionnelle en Allemagne dans le cadre d’un contrat non exonéré de cotisations sociales (voir section « Les conditions d’embauche »), vous êtes éligible à la perception d’allocations chômage (Arbeitslosengeld I).

Ces douze mois d’activité professionnelle ne doivent pas forcément avoir été consécutifs, et peuvent s’étaler sur une durée maximum de deux ans.

Le calcul de votre allocation chômage se fera sur la base de vos revenus perçus pendant cette période d’activité professionnelle. L’Agence nationale pour l’Emploi (Bundesagentur für Arbeit) vous permet de calculer sur ce site les allocations chômage que vous pouvez espérer percevoir.

Vous devrez également payer un taux forfaitaire de 0,8% de cotisations sociales.

Il existe un deuxième type d’allocation chômage (Arbeitslosengeld II, plus communément Hartz IV), au montant fixe. Vous devrez également avoir travaillé au moins douze mois une activité professionnelle pour y être éligible.


Bon à savoir : Vos droits à l’allocation chômage française peuvent être transférés pendant trois mois
à partir de votre départ de France et de votre expatriation. Il vous faudra avoir été inscrit au moins quatre
semaines à Pôle Emploi en France avant de pouvoir demander le transfert de ces droits. Avant la fin des
trois mois, vous avez la possibilité de rentrer en France pour continuer à percevoir le reste de vos droits.