logo


Attention : pour toute personne domiciliée en Allemagne, il est obligatoire d’être couvert par une assurance maladie.

Cette obligation est rétroactive à partir du moment de votre inscription en mairie (Anmeldung). Par exemple, si vous trouvez un emploi trois mois après votre inscription et que vous n’avez pas payé l’assurance maladie pendant cette période, vous devrez à votre caisse d’assurance maladie l’équivalent de ces trois mois d’assurance.

Assurance automatique, assurance volontaire

Vous disposez de plusieurs manières d’être couvert par l’assurance maladie.

  • L’assurance maladie obligatoire pour les salariés (Pflichtversicherung)

Vous êtes automatiquement affilié à une caisse d’assurance maladie de votre choix si votre salaire mensuel brut dépasse 450€ par mois (voir section « Les conditions d’embauche »). Le taux de cotisation ordinaire est de 14,6% de vos revenus bruts.
Cependant, si votre salaire annuel brut dépasse un certain montant mensuel, vous n’êtes plus assuré obligatoirement via votre contrat de travail et vous devrez vous assurer vous-même. Il suffit que ce plafond annuel ait été dépassé une seule fois pour passer dans cette catégorie.

  • L’assurance maladie pour les étudiants

Si vous êtes inscrits dans un établissement supérieur reconnu par l’Etat allemand, vous serez affilié automatiquement au régime de sécurité sociale étudiante. Cependant, si vous n’êtes étudiant qu’une seule année dans le cadre d’un programme de type Erasmus, vous pouvez rester affilié à la sécurité sociale française.

  • L’assurance maladie pour les chômeurs et les retraités

Si vous avez cotisé pendant plus d’un an en Allemagne et que vous perdez votre emploi, vous êtes éligible au versement des allocations chômage (voir « Les allocations chômage »). Dans le cadre de ces allocations chômage, vous êtes également protégé par l’assurance maladie.
Les retraités ayant été affiliés au régime légal de l’assurance maladie pendant une partie de leur vie active en bénéficient également.

  • L’assurance maladie pour les artistes et les journalistes

Il existe une assurance maladie spécifique pour les artistes et journalistes (Künstlerkrankenkasse). Cette assurance maladie est caractérisée par un taux de cotisation très faible. Elle accepte cependant de moins en moins d’affiliés.

  • L’assurance maladie dite « volontaire » (freiwillige Krankenversicherung)

Si vous n’êtes pas assuré dans un des cadres légaux évoqués ci-dessus (par exemple si vous perdez votre emploi sans avoir travaillé les douze mois nécessaires à l’éligibilité à l’assurance chômage, ou si votre salaire dépasse le plafond annuel), vous devez vous assurer vous-même. Il vous faudra donc payer vous-même votre assurance. La cotisation minimale est d’environ 160€ par mois.

Caisses publiques et privées d’assurance maladie

Contrairement à la situation française, il n’existe pas qu’une seule caisse d’assurance maladie divisée en branches régionales (les caisses primaires d’assurance maladie, CPAM).

Il existe une infinité de caisses d’assurance maladie entre lesquelles vous devez choisir, divisées en deux grandes catégories.

  • Les caisses publiques ou le régime légal de l’assurance maladie (gesetzliche Krankenversicherung)

Le régime légal de l’assurance maladie (ou caisses publiques) pratique des montants de cotisation sociale dépendant de votre revenu. Il comporte une série de prestations définies par la loi et que chaque caisse publique d’assurance maladie doit rembourser.
Il existe cependant plusieurs caisses publiques d’assurance maladie. Chaque caisse peut proposer à ses assurés des prestations supplémentaires, sans que cela n’influe sur le montant de vos cotisations.
Il est donc très important de procéder à un comparatif des caisses d’assurance maladie lors de votre première affiliation : certaines peuvent par exemple rembourser les lunettes ou la contraception, d’autres non.

  • Les caisses privées d’assurance maladie (private Krankenversicherung)

Les caisses privées d’assurance maladie appliquent un barème différent pour le calcul des cotisations. Votre montant de cotisation dépendra alors de votre âge, de votre branche de travail, mais également des prestations que vous choisissez.
Les patients des caisses privées d’assurance maladie (Privatpatienten) font souvent l’objet d’un traitement privilégié pour leurs prestations, ainsi qu’en termes de temps d’attente pour un rendez-vous.

Attention : les caisses privées sont cependant plus onéreuses que les caisses publiques. Il n’est ainsi recommandé qu’aux salariés bénéficiant de revenus très confortables de faire le choix d’une caisse privée. De plus, si vous faites le choix d’une assurance privée, il vous sera par la suite très difficile de retourner vers le régime légal et de basculer vers une caisse publique, car les conditions de ce basculement sont très strictes.


Bon à savoir : Vos droits à l’assurance maladie française peuvent être transférés pendant trois mois à partir
de votre départ de France et de votre expatriation. Pour les étudiants, l’affiliation à la sécurité sociale étudiante
peut être prolongée jusqu’au 31 décembre de l’année de fin d’études, et renouvelée un an sous certaines conditions.
Informez-vous auprès de votre assurance maladie française avant votre départ.