logo


Le statut de travailleur indépendant correspond en Allemagne à un large catalogue de métiers regroupant à la fois les professions libérales (avocats, médecins, etc.) mais également beaucoup de métiers du milieu de la culture, de l’enseignement, du journalisme, de la communication, du graphisme et de la traduction par exemple.

Les contraintes ne sont pas les mêmes que pour une fondation d’entreprise. Vous n’aurez pas besoin, par exemple, de vous inscrire sur le registre du commerce ou d’adhérer à une Chambre de Commerce et d’Industrie.

En revanche, en tant que travailleur indépendant, vous devrez :

  • Calculer vos honoraires ;
  • Etablir vos factures ;
  • Maîtriser votre comptabilité et votre fiscalité ;
  • Prendre en charge vous-mêmes vos cotisations sociales (Freiwillige Versicherung, voir section « Quels sont mes droits sociaux en Allemagne ? »).

 

Faites appel aux services d’un conseiller fiscal pour vous aider dans vos démarches, et adressez-vous à des structures spécialisées. Les conseillers de l’Agence Fédérale pour l’Emploi (Bundesagentur für Arbeit) sont notamment à votre disposition.