FR DE
Echanges

Échange : Nous sommes les décideur·euses de demain ! – phase 2

By 24 juin 2022 No Comments

La deuxième partie de l’échange « Nous sommes les décideur·euses de demain ! » a eu lieu du 15 au 21 mai à Paris. Le point fort de la semaine a été la simulation du Conseil des ministres franco-allemand le jeudi 19 mai – mais au-delà de cela, la semaine a été riche en expériences.

Le premier jour a commencé par une animation linguistique, comme tous les jours qui ont suivis. L’animation linguistique est importante à la fois pour l’intégration de chaque participant·es dans un contexte où l’on parle une langue étrangère et pour une dynamique de groupe positive.
Ensuite, l’équipe a présenté aux participant·es le programme, les règles de vie commune et les différents ateliers créatifs. Au cours de la semaine, les participant·es ont été invités à découvrir Paris dans un large éventail d’activités artistiques, à savoir l’écriture, le dessin, le son et la photographie. Quatre groupes ont ainsi été formés et les participant·es ont pu choisir ce qui leur plaisait le plus. L’objectif des ateliers créatifs était de stimuler le potentiel créatif de tout le monde et leur donner un outil pour explorer activement la ville. Le résultat devait être une exposition commune à la fin de la semaine.
Après le déjeuner, les participant·es sont partis pour un rallye urbain. I·els ont été répartis en quatre groupes binationaux, au sein desquels i·els devaient accomplir des missions dans différents quartiers de la ville. Il s’agissait de trouver des monuments et des sites en rapport avec le thème de l’échange et de parler aux passant·es de la démocratie. À leur retour du rallye, les équipes ont présenté les résultats sous forme de représentations théâtrales.
Le mardi 17 mai, journée internationale de lutte contre l’homophobie, une activité a été organisée au cours de laquelle les participant·es devaient comparer les lois sur les droits des LGBTQI+ et des femmes en France et en Allemagne, notamment en ce qui concerne la date d’adoption des lois. Cela a donné lieu à une discussion animée entre les participant·es sur les rôles de genre, les droits des femmes, etc. L’après-midi, un échange de connaissances a eu lieu, au cours duquel les participant·es ont pu partager leurs compétences et leur savoir-faire avec d’autres.
Les ateliers se sont déroulés en espagnol et en portugais, et il y avait en outre des ateliers de musique et de sport. Le programme de la soirée était un tour de Paris en Bateau Mouche, au cours duquel chacun et chacune a pu profiter de la vue des monuments les plus importants de Paris.

Le mercredi, une visite du Lycée Buffon du groupe français était prévue. Cet immense bâtiment, semblable à un ancien château, se trouve dans le quinzième arrondissement, au centre de la ville. La directrice a fait une visite, et tout le groupe a également eu la possibilité d’assister à des cours.
Ensuite, les préparatifs pour la simulation ont commencé. Les participant·es ont été divisés en deux groupes mononationaux et les rôles des ministres, du président fédéral et de la chancelière fédérale ont été attribués. I·els ont ensuite commencé à étudier le matériel pour la simulation. Le soir, une évaluation intermédiaire a eu lieu afin que les participant·es puissent partager leurs impressions et leurs souhaits avec l’équipe.

Toute la journée du jeudi a été consacrée à la simulation. Ce fut une journée de négociations de plus en plus énergiques. De nombreux·ses participant·es se sont vraiment habitués à leur rôle et ont défendu avec passion les positions du pays qu’i·els représentaient. Nos deux cabinets de ministres ont réussi à trouver des accords sur un certain nombre de questions importantes comme l’énergie, la migration et le chômage des jeunes. De nouvelles solutions ont été trouvées et des compromis ont été conclus, si nécessaires à la poursuite de la coopération. Grâce à l’engagement des jeunes et au fait que tout se soit déroulé dans l’atmosphère officielle d’un véritable hôtel de ville, l’ambiance du jeu était celle d’une politique sérieuse. Tout cela a permis au groupe d’expérimenter et de comprendre comment des décisions importantes sont prises pour les pays et pour l’Europe dans son ensemble.
Les ateliers créatifs et l’exposition finale ont aidé les participant·es à développer leurs talents, à les montrer et à réfléchir à la manière dont i·els peuvent continuer à les développer à l’avenir.

Cette semaine a été une expérience très enrichissante pour chacun et chacune. Elle leur a permis de mieux s’écouter les un·es les autres, de se confronter à d’autres perspectives et de se considérer comme des membres actifs de la société, dont dépend vraiment l’avenir de l’Europe.

     

X
X