LE CFB

Qui sommes-nous?

Le but du Centre Français de Berlin (CFB) est de contribuer à l’esprit européen de l’amitié entre les peuples dans les domaines de la jeunesse, de la formation et de la culture.

C’est avec cet objectif que le CFB a mis en place différentes missions :

      • Organiser et coordonner les échanges internationaux de jeunes (scolaires, extra-scolaires, en groupe ou à titre individuel) et de professionnels.
      • Faire vivre le partenariat entre Paris et Berlin par le biais du « Tandem Paris-Berlin » avec le soutien du Sénat de Berlin, de l’OFAJ et de la Mairie de l’Académie de Paris.
      • Entretenir le réseau « Diversité et participation » en partenariat avec l’OFAJ et d’autres partenaires.
      • Coordonner le programme d’échange individuel Voltaire de l’OFAJ.
      • Promouvoir la mobilité professionnelle et soutenir les jeunes dans leur projet de départ à l’étranger.
      • Proposer un programme culturel et artistique de grande qualité par le biais de son Bureau artistique à travers des évènements, des résidences, des échanges et des cycles promouvant aussi bien les cultures francophones que les artistes francophones et berlinois;
      • Créer un réseau interculturel entre les habitant.e.s du quartier au moyen d’activités et manifestations culturelles diverses organisées dans le jardin partagé Rote Beete;
      • Mettre à disposition des locaux et réaliser des projets socioculturels d’utilité publique en matière de formation pour la jeunesse.

Histoire

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1
1

L’histoire du Centre Français de Berlin est étroitement liée à l’histoire de Berlin et des relations franco-allemandes. L’ancien Centre Culturel Français au numéro 74 de la Müllerstraße fut géré par les Forces Françaises Alliées à Berlin jusqu’en 1992. La chute du mur de Berlin en 1989 et les changements historiques qu’elle a entraînés eurent pour conséquence le retrait des 4 Forces Alliées d’Allemagne. Dans le cadre du Traité 2+4 et de l’Accord de Réunification l’ensemble des bâtiments du Centre Français de Berlin est devenu propriété de la République Fédérale d’Allemagne.

Les gouvernements de la République Française et de la République Fédérale d’Allemagne convinrent de maintenir l’activité du Centre Français de Berlin, dans l’esprit de l’amitié franco-allemande, de l’idée européenne de compréhension entre les peuples. Toutefois, l’état des bâtiments du Centre Français de Berlin, qui étaient restés inutilisés entre 1990 et 1997 s’était clairement détérioré. D’importants travaux se sont avérés nécessaires avant une mise en service des locaux.

La partie française du Centre Français de Berlin est représentée par le CEI (Centre d’Echanges Internationaux) dont le siège est à Paris, 1, rue Gozlin, F-75006 Paris. La partie allemande est représentée par la fondation SPI (Stiftung Sozialpädagogisches Institut Berlin), dont le siège est à Berlin, Müllerstr. 74, dans les locaux du Centre Français de Berlin.

À la phase de création du Centre Français de Berlin ont participé tout particulièrement :

  • Le Ministère Fédéral pour la famille, les personnes âgées, les femmes et la jeunesse représentant la République Fédérale d’Allemagne
  • L’Ambassade de France en Allemagne
  • La Fondation Entente Franco-Allemande
  • Le Département du Sénat de Berlin chargé des écoles, de la jeunesse et des sports représentant la Ville de Berlin
  • La Ville de Paris
  • le Bezirksamt (Arrondissement) de Wedding, actuellement remplacé par le Bezirksamt Mitte depuis la fusion, en janvier 2001, de plusieurs arrondissements de Berlin

L’histoire du Centre Français de Berlin est étroitement liée à l’histoire de Berlin et des relations franco-allemandes. L’ancien Centre Culturel Français au numéro 74 de la Müllerstraße fut géré par les Forces Françaises Alliées à Berlin jusqu’en 1992. La chute du mur de Berlin en 1989 et les changements historiques qu’elle a entraînés eurent pour conséquence le retrait des 4 Forces Alliées d’Allemagne. Dans le cadre du Traité 2+4 et de l’Accord de Réunification l’ensemble des bâtiments du Centre Français de Berlin est devenu propriété de la République Fédérale d’Allemagne.

Les gouvernements de la République Française et de la République Fédérale d’Allemagne convinrent de maintenir l’activité du Centre Français de Berlin, dans l’esprit de l’amitié franco-allemande, de l’idée européenne de compréhension entre les peuples.

Toutefois, l’état des bâtiments du Centre Français de Berlin, qui étaient restés inutilisés entre 1990 et 1997 s’était clairement détérioré. D’importants travaux se sont avérés nécessaires avant une mise en service des locaux.

La partie française du Centre Français de Berlin est représentée par le CEI (Centre d’Echanges Internationaux) dont le siège est à Paris, 1, rue Gozlin, F-75006 Paris. La partie allemande est représentée par la fondation SPI (Stiftung Sozialpädagogisches Institut Berlin), dont le siège est à Berlin, Müllerstr. 74, dans les locaux du Centre Français de Berlin.

À la phase de création du Centre Français de Berlin ont participé tout particulièrement :

  • Le Ministère Fédéral pour la famille, les personnes âgées, les femmes et la jeunesse représentant la République Fédérale d’Allemagne
  • L’Ambassade de France en Allemagne
  • La Fondation Entente Franco-Allemande
  • Le Département du Sénat de Berlin chargé des écoles, de la jeunesse et des sports représentant la Ville de Berlin
  • La Ville de Paris
  • le Bezirksamt (Arrondissement) de Wedding, actuellement remplacé par le Bezirksamt Mitte depuis la fusion, en janvier 2001, de plusieurs arrondissements de Berlin
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1
1

À la phase de création du Centre Français de Berlin ont participé tout particulièrement :

  • Le Ministère Fédéral pour la famille, les personnes âgées, les femmes et la jeunesse représentant la République Fédérale d’Allemagne
  • L’Ambassade de France en Allemagne
  • La Fondation Entente Franco-Allemande
  • Le Département du Sénat de Berlin chargé des écoles, de la jeunesse et des sports représentant la Ville de Berlin
  • La Ville de Paris
  • le Bezirksamt (Arrondissement) de Wedding, actuellement remplacé par le Bezirksamt Mitte depuis la fusion, en janvier 2001, de plusieurs arrondissements de Berlin

Stage au CFB

Le Centre Français de Berlin cherche lui-même des stagiaires engagés et motivés pendant toute l’année (durée : au moins 2 mois).

Pour la Centrale Voltaire, deux stages sont proposés au cours de l’année : 4 mois (octobre-janvier) et 3 mois (février-avril).

Nous recherchons également un·e stagiaire pour nos jardins partagés Rote Beete de juillet à octobre 2019 ! Plus d’infos.

Votre candidature est la bienvenue !